Widget Image
Nouveau média d’actualité Sports de combat

Reportages, analyses et interviews.
MMA – Muay Thaï – Boxe

Une question, un projet ?
Fred Jasseny >> contact@fightvox.com
Sur Twitter
Partenaire

MMA Tag

Le franco-tunisien Mansour "The Afro-samouraï" Barnaoui (14-4-0) vient encore de terminer un combat avant la limite. Sa dernière victime s'appelle Ki Won-Bi (4-3). Mansour a gagné par soumission, sur étranglement arrière, en fin de 1er round. Le combat avait lieu à Séoul, en Corée du Sud, dans le cadre du Road FC 38. Après avoir concédé deux défaites aux points au M-1 et au KSW en 2015 et 2016, Mansour s'était relancé en gagnant pour arrêt de l'arbitre au 1er round contre Lukasz Chlewicki, au KSW

Jamais un combattant français aussi jeune n'avait suscité autant d'attente en MMA. Jamais un combattant français n'a eu autant de légitimité à pousser les portes de l'Octogone. On va enfin pouvoir apprécier les qualités du "Firekid" Tom Duquesnoy à l'UFC. Samedi, il combat à l'UFC Fight Night Johnson VS Reis à Kansas City, aux Etats-Unis.  Son premier adversaire avait été annoncé en mars. Il s'agit de Patrick Williams, un américain de 35 ans qui n'a pas combattu à l'UFC depuis juin 2015. C'est un ancien

Donec pede justo, fringilla vel, aliquet nec, vulputate eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet, venenatis vitae justo. Nullam dictum felis eu pede mollis pretium. Integer tincidunt. Cras dapibus. Vivamus elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae, eleifend ac, enim. Aliquam lorem ante, dapibus in, viverra quis, feugiat a, tellus. Phasellus viverra nulla ut metus varius laoreet. Quisque rutrum. Aenean imperdiet. Etiam ultricies nisi vel augue.

Le 15 janvier dernier, Cyril Asker a remporté son premier combat à l'UFC. Cette victoire par arrêt de l'arbitre (TKO) au 1er round contre Dmitry Smoliakov a relancé le français. Il fallait revenir fort pour conserver sa place dans la Big League. En avril 2016, il perdait par KO contre Jared Cannonier pour sa première apparition. L'ancien champion de l'EFC (organisation sud-africaine) a su trouver les ressources pour revenir avec la manière.  Entretien avec le poids lourds avignonnais qui nous a tous fait kiffer après

Ce vendredi 24 février, Damien Lapilus va combattre pour le titre vacant des featherweights du BAMMA à Belfast, Irlande du nord. Sur sa route : l’anglais Ronnie Mann (25-8). Un combattant coriace, surnommé « Iron Mann » qui a gagné 11 de ses combats par soumission et 5 par KO. Avec 4 titres en jeu le même soir, l’ambiance promet d’être bouillante. Damien Lapilus, qui reste sur une défaite, est attendu au tournant. Pas de quoi augmenter son pouls. Fidèle à lui-même, l’aîné des frères Lapilus est déterminé comme jamais.

L'organisation de MMA polonaise KSW Federation s'apprête à lancer la plus grande soirée de combats mixtes en Europe. L'événement intitulé "Colosseum : Champion vs Champion" est prévu pour le 27 mai au Warsaw National Stadium, un stade de football de près de 60 000 places ! [caption id="attachment_3392" align="aligncenter" width="729"] Le sens du spectacle au KSW[/caption] C'est une vraie démonstration de force voulue par le KSW, la plus grosse organisation de MMA en Europe de l'Est. L'événement principal opposera deux des plus grands noms du MMA polonais :

Le 18 février à Londres, le franco-allemand Karl Amoussou combattra pour la ceinture mondiale du Cage Warriors chez les welters. Devant lui, l’anglais Matt Inman, un fidèle de l’organisation, qui a levé le bras 19 fois pour  27 combats. Un combattant qui n’est pas à prendre à la légère. Professionnel depuis 8 ans, il a gagné 9 combats par KO et 8 par soumissions. Karl est lui sur une série de 6 victoires avant la limite dont 5 obtenues au cours du 1er round. Il continue de faire le ménage en Europe, de manière explosive, et avec un seul but : intégrer l’UFC. 

Le projet de l'EuroFC est clair : proposer des galas de MMA opposant les meilleurs européens sans hésiter à aller chercher de la chaire fraîche au Brésil ou au Japon. La qualité plutôt que la quantité. Pour sa première édition à Espoo en Finlande en octobre dernier, l'European Fighting Challenge a mis la barre haute. En tant que français, on ne peut que jalouser les finlandais qui s'étaient massés à plus de 3500 dans l'arène, devant des combats équilibrés et de niveau mondial. Rappelez-vous, notre